Le retour des bureaux privatifs

From The Joel on Software Translation Project

Jump to: navigation, search
Article original: Private Offices Redux
Date de publication: 30 juillet 2006
Traducteur: Mathieu Cartoixa
Vérifié par: Non communiqué
Navigation: Retour à Main Page Retour à French FrenchFlag.png




Adam Barr écrit à propos de Workplace Advantage, un nouveau projet en cours chez Microsoft pour repenser la manière dont sont organisés leurs bureaux. "Il s'agit d'un plan pour que les gens puissent travailler dans un espace flexible, reconfigurable rapidement en bureaux, cubicles, espace ouvert, ou ce que vous voulez d'autre", écrit Barr.

Microsoft est connu dans l'industrie informatique pour litéralement caser chacun dans des bureaux privatifs individuels, dont à peu près la moitié d'entre eux ont des fenêtres. Il y a peu de débat sur le fait qu'il s'agit de l'environnement le plus productif pour des développeurs, mais tout le monde n'est pas développeur chez Microsoft. "Le but de Workplace Advantage est de reconfigurer les bureaux afin qu'ils puissent accueillir les 4 types d'employés que nous avons identifiés : les voyageurs, les orchestrateurs, les concentrateurs et les fournisseurs (par exemple, et respectivement : les ventes, la gestion du programme, les tests et la communication)" raportait Barr dans un précedent message. C'est sensé : des bureaux privatifs ne sont pas adaptés à tous les types de travaux.

Fog Creek Summer Intern Jacob Krall eats a bowl of M&Ms and Peanuts with milk for breakfast. Inset: Fog Creek founder Michael Pryor licks cupcakes.

Tous les développeurs du monde ne rêvent pas de travailler dans un bureau privatif. En fait, un certain nombre vous exprimeraient sans équivoque leur préférence pour la camaraderie et l'échange facile d'informations rendus possibles par les espaces ouverts.

Ne vous laissez pas avoir. Ce sont les mêmes qui veulent des M&Ms au petit-déjeuner. Et un poney. Les espaces ouverts sont agréables mais pas productifs. L'été dernier, les stagiaires du Project Aardvark étaient tous regroupés dans un espace ouvert. Le résultat fut qu'il n'était tout simplement pas possible d'avoir une conversation à deux. Chaque fois que je venais pour parler avec l'un d'entre eux, cela se transformait en discussion générale ; chaque fois que deux personnes avaient à parler entre elles, au lieu d'aller s'isoler quelque part elles discutaient directement, brisant la concentration des deux autres. Certes, il s'agit d'une aide sensible pour garder chacun "dans la boucle", mais cela perturbe considérablement les développeurs en leur faisant perdre leur concentration et en réduisant considérablement leur productivité, et c'est la raison pour laquelle je préfère garder les gens dans la boucle en utilisant des méthodes plus formelles, comme des rapports hebdomadaires par mail, ou moins formelles, comme prendre le repas du midi tous ensemble, ce qui explique la gratuité des repas et la présence d'un très grande table.

Picture of big table at Fog Creek

Cet été, nous avons des espaces bien plus cloisonnés et individuels (pas tout à fait des bureaux) pour les stagiaires, et j'ai remarqué que lorsque je m'adresse à l'un d'entre eux, les autres ne le remarquent même pas et n'interrompent certainement pas leur travail. Je ne crois pas que cela a beaucoup affecté la communication.

Personal tools